La maison autosuffisante : un rêve à construire ?

Publié le : 27 décembre 20234 mins de lecture

Il y a plus de quarante ans, un architecte solitaire a eu ce qui devait sembler à l’époque un rêve impossible : construire un nouveau type de résidence qui serait en totale harmonie avec la planète et autosuffisante. Cette maison serait fabriquée à partir de matériaux recyclés et durables. Il s’appuierait sur des énergies propres et des ressources renouvelables pour fournir à ses habitants les besoins les plus élémentaires et essentiels. Elle serait conçue pour être abordable et utiliser des techniques de construction si simples que tout le monde pourrait la construire. Il nomma cet idéal « Earthship ».

Que vous soyez en train de construire une nouvelle maison ou que vous souhaitiez intégrer ces concepts dans votre habitation actuelle, lisez ce qui suit pour découvrir les principes de la maison autonome.

Quatre murs et un toit

Les pratiques de construction traditionnelles ont un impact considérable sur l’environnement naturel, et plus la maison est grande, plus la construction et l’entretien nécessitent de ressources et d’énergie. Les matériaux de construction sont une source de polluants de l’air intérieur, qui peuvent être deux à cinq fois plus élevés que la pollution extérieure. Et, bien sûr, il est plus coûteux d’alimenter, de chauffer et de refroidir un espace aussi vaste.

Pour éliminer les incidences environnementales de la construction (il faut environ un acre de forêt pour construire une maison classique), les matériaux de construction doivent être recyclés, récupérés, disponibles localement, renouvelables, durables et, surtout, avoir une empreinte carbone négative. Les principaux matériaux de construction du modèle « Earthship » sont des pneus de voiture, des canettes en aluminium et des bouteilles en verre mis au rebut et enrobés de terre battue, une méthode ancienne qui permet de créer des murs solides et incombustibles. Cela permet à la structure d’atteindre une masse thermique, qui maintient l’efficacité de la maison en hiver et la fraîcheur en été sans qu’il soit nécessaire de recourir à des systèmes de chauffage et de refroidissement séparés.

Comment construire une maison autosuffisante ?

L’idée de récupérer des matériaux qui, sans cela, auraient dépéri dans une décharge est ingénieuse, mais il existe d’autres options pour construire une maison écologique. Comme à l’époque préhistorique, les maisons modernes en torchis sont faites de terre et de paille, sont peu coûteuses à construire et résistent au feu et aux tremblements de terre. Une autre est la maison en chanvre, construite avec du chanvre, un mélange de chanvre industriel, de chaux et d’eau. Les toits végétalisés, ou toits verts, réduisent les pertes de chaleur et le ruissellement des eaux de pluie tout en purifiant l’air. Et bien que cette maison ait été construite avec 85 % de déchets, tels que des boîtiers de DVD et des brosses à dents, elle peut également se procurer des matériaux recyclés provenant de bâtiments déconstruits.

Electricité

L’énergie solaire, l’énergie éolienne ou une combinaison des deux sont des options viables, selon l’orientation et l’emplacement du site. Les systèmes solaires photovoltaïques (PV) fonctionnent le plus efficacement dans les États du sud-ouest, mais les habitants de presque toutes les régions peuvent bénéficier d’une installation solaire, à condition que le site reçoive un ensoleillement direct. Les cartes des vents peuvent également aider à prédire la vitesse annuelle moyenne du vent dans votre lieu géographique. Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte avant d’opter pour un système d’énergie renouvelable, mais une fois installé, il alimentera votre maison en électricité propre (et gratuite) de manière fiable.

Comment établir un budget familial et le respecter ?
L’énergie solaire fonctionne-t-elle la nuit ?

Plan du site